English Version

La foire ouest-africaine des semences paysannes démarre

Tenue au Burkina Faso, cet événement rassemble des paysans et des représentants la société civile de neuf pays d'Afrique de l'Ouest. 

Pendant trois jours, des paysans et membres des OSC saisiront l’occasion pour échanger leurs semences et leurs pratiques agroécologiques. Ils intensifieront également leur plaidoyer en faveur de la reconnaissance juridique des systèmes semenciers paysans.

80 pour cent des semences utilisées par les paysannes et paysans ouest-africains sont sélectionnées par eux dans leurs champs et constamment adaptées aux conditions locales. Les systèmes semenciers paysans garantissent le droit à l'alimentation et à la nutrition des communautés rurales et de l'ensemble de la population ouest-africaine. Cependant, les politiques et les lois actuelles se concentrent sur la promotion des semences commerciales et  plusieurs états d'Afrique de l'Ouest expérimentent également les OGM. Ceux-ci menacent les droits des paysans et les systèmes de production agroécologiques.  

Les organisations paysannes ouest-africaines ont renforcé leurs réseaux pour faire valoir leurs droits sur les semences. Grâce àleur mobilisation et pression, des pays comme le Mali et le Burkina Faso sont en train de réviser leur politique semencière. La prochaine étape consiste à faire pression en faveur d'un cadre ouest-africain qui reconnaisse et protège les systèmes semenciers paysans.

La Foire Ouest Africaine des Semences est organisée par le Comité Ouest Africain des Semences Paysannes (COASP), un membre de la Convergence Ouest-Africaine des Luttes pour la Terre et l'Eau.

NOUVELLES CONNEXES:

Bénéfice des entreprises ou diversité des systèmes ...