FIAN International

La faim et la malnutrition n’ont rien de nouveau et sont la conséquence de l’injustice et de la discrimination. Aujourd'hui, elles touchent plus de 3,9 milliards de personnes.

Cela représente la moitié de la population mondiale.

La production et la consommation alimentaires sont de plus en plus dictées par la grande industrie, tandis que de nombreux gouvernements ferment les yeux. En conséquence, le profit est prioritaire par rapport à nos propres droits humains ou la Nature.

C’est cela, combiné avec la répartition inégale des terres et des ressources naturelles, la destruction écologique, le sexisme et le racisme – pour ne citer que quelques causes – qui explique pourquoi tant de personnes sont confrontées à la faim et à la malnutrition.

Mais, nous pensons que la faim et la malnutrition sont entièrement évitables.

Depuis sa fondation en 1986, FIAN International défend le droit à l’alimentation et à la nutrition. Nous soutenons les communautés et mouvements populaires dans leurs luttes contre les violations des droits humains. À travers nos sections nationales et réseaux, nous travaillons dans plus de 50 pays à travers le monde. 

Afin d’expliquer qui nous sommes en un coup d’œil :

  • Nous exposons l’injustice sociale derrière nos systèmes alimentaires, de la culture et de la récolte en passant par l’approvisionnement. Le problème n'est pas seulement ce que vous mangez, mais comment c’est produit.
  • Nous luttons pour une répartition égalitaire des ressources, afin que les personnes puissent se nourrir. Nous ne fournissons pas de nourriture.
  • Nous nous battons pour un accès équitable à l’alimentation. Nous ne favorisons pas l’augmentation de la production alimentaire : il y a déjà suffisamment de nourriture pour nourrir le monde entier.
  • Nous travaillons avec un large réseau de mouvements sociaux et d’acteurs de la société civile à travers le monde. Nous n’agissons pas en solo.
  • Les communautés affectées nous informent des problèmes et nous faisons entendre leur voix dans les espaces politiques. Nous ne parlons pas pour elles. Elles savent mieux !
  • Nous considérons l’alimentation comme quelque chose qui va au delà de simplement nous maintenir en vie. Nous considérons l’alimentation comme faisant partie de notre propre identité et héritage culturel.
  • Nous encourageons la mobilisation et l’organisation de personnes qui veulent changer le monde.

Apprenez-en davantage sur notre cœur de métier en consultant les luttes que nous soutenons, les questions fréquemment posées ci-dessous et notre plan stratégique.

Questions fréquentes

Qu’entendons-nous par « alimentation »?
Nous avons tendance à associer « l’alimentation » à la nourriture que nous pouvons acheter dans un magasin. Quelque chose qui est bu, mâché et avalé, et avec suffisamment de nutriments et d’énergie calorique, qui nous permet de continuer à bouger et de rester en vie.

Pourtant, l’alimentation va au-delà de ceci. L’alimentation est notre source de vie, d’identité et de relations sociales. L’alimentation détermine notre relation avec nous-mêmes, la nature et les autres, et nous permet de naître, de grandir, de développer, d’apprendre, de travailler, de jouer, de faire l'amour, d’accoucher, d’allaiter et d’être épanoui et socialement actif dans nos sociétés.

Pouvons nous véritablement choisir ce que nous mangeons?
La réponse est oui et non. D’un côté, le contexte politique actuel se cache derrière chaque repas que nous consommons. Des centaines de décisions prises dans le cadre de la politique alimentaire influencent constamment nos vies. Que ce soit par nos cultures, les autorités locales, les lois nationales et internationales ou une publicité agressive, nous sommes conditionnés lorsqu’il s’agit de manger. Les multinationales ont une influence grandissante sur nos régimes, et déterminent de plus en plus ce que nous avons dans nos assiettes. Sans nous en rendre compte, nous pourrions privilégier les aliments transformés et enrichis au lieu des fruits et légumes frais. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi?

Mais, d’un autre côté, nous pouvons essayer de manière proactive de comprendre le monde qui nous entoure, l’environnement dont nous dépendons – et décider d’agir. Nous pouvons non seulement consciemment faire de meilleurs choix en matière d’alimentation, mais nous pouvons aussi devenir politiquement actifs de manière à contribuer à la protection des droits humains pour tous et de la nature. Cela nous amène à la question suivante.
Manger est-il un acte politique ?
Manger peut certainement devenir un acte politique, si on le souhaite. Alors que la tomate que nous achetons sur le marché local aurait pu être cultivée de manière durable pour l'environnement et aurait pu contribuer à l’économie locale des petits producteurs, le thé que nous achetons au supermarché pourrait faire perdurer une exploitation de longue date des travailleu.rs.ses dans les plantations de thé près de chez nous ou à l’autre bout du monde. Ces options impliquent des choix très différents. Si vous voulez être actif contre l'injustice sociale, cela pourrait être un début. Pourtant, il reste encore beaucoup à faire.
Pourquoi la faim et la malnutrition existent-elles?
Il y a suffisamment d’aliments pour nourrir le monde, ce n’est donc pas une question de manque. La politique, l’économie et l’idéologie sont à la base des causes structurelles qui déterminent la faim et la malnutrition dans le monde. En d’autres termes, l’apport alimentaire insuffisant d’une famille ou d’une société dans son ensemble peut être dû à une ou plusieurs raisons, telles que la répartition des terres, le revenu, le sexe et l’identité de genre, la discrimination fondée sur la race et l’ethnie, pour n’en citer que quelques-unes.

Pourquoi travailler avec le droit à l’alimentation et non le concept de sécurité alimentaire?
La sécurité alimentaire est la condition dans laquelle toutes les personnes, à tout moment, ont un accès physique, social et économique à des aliments sains, nutritifs et suffisants, répondant à leurs besoins alimentaires et à leurs préférences alimentaires pour une vie active et en bonne santé.

Le droit à l’alimentation est plus qu’une condition. C’est le droit de tout être humain, seul ou en communauté, de ne pas souffrir de la faim et de la malnutrition, d’avoir un accès physique et économique à une nourriture adéquate – en qualité et en quantité – qui soit nutritive et culturellement acceptable. Il s’agit également de notre droit d’accéder de manière durable et digne à tous les moyens nécessaires à son approvisionnement, tels que la terre, l’eau et les semences, tout en garantissant le plus haut niveau de développement physique, émotionnel et intellectuel.

Comme vous le voyez, la sécurité alimentaire n’est qu’un élément du droit à l'alimentation. Derrière chaque violation de notre droit à l’alimentation se cache une injustice sociale à laquelle il faut s’attaquer.
Pourquoi devrions nous transformer le système alimentaire mondial?
Les systèmes alimentaires mondiaux ne considèrent les aliments que comme un produit de base, et ignorent toutes les valeurs – écologiques et culturelles par exemple – avec lesquelles le marché ne peut pas commercer. Ils dégradent l’environnement et appauvrissent les gens.

Un monde dans lequel tout le monde peut exercer son droit à l'alimentation exige que les « marges de profits » au centre de nos systèmes alimentaires soit remplacées par « les personnes et les communautés ».

Cela dépend également de notre capacité à travailler avec la nature et non contre elle. Bien que ce soit un défi, l’agroécologie et la souveraineté alimentaire ont déjà développé des outils pratiques et conceptuels pour ce faire.

Cette approche et d’autres idées telles que le contrôle démocratique de nos ressources naturelles, la prospérité des petits producteurs et la supervision locale de la manière dont les aliments sont produits et distribués sont une mauvaise nouvelle pour les multinationales et les intérêts transnationaux qui contrôlent le modèle alimentaire prédominant.

Donc, brièvement, un système alimentaire durable et juste qui fonctionne pour tout le monde est à notre portée, mais il ne peut pas prospérer dans les limites du modèle industriel qui profite à une élite et qui exclut la plupart d’entre nous.
Il y-a-t-il de l’espoir ?
Bien sûr qu’il y a de l’espoir ! Mais cela dépend totalement de nous. Que ce soit en favorisant et en achetant sur les marchés locaux et en participant à des conseils alimentaires, en luttant contre la violation des droits humains de tous les peuples, nous pouvons empêcher que 821 millions d’êtres humains souffrent chaque jour de la faim. Nous pouvons dénoncer les chaînes d'approvisionnement alimentaires dominantes qui conduisent des millions de personnes supplémentaires à souffrir de malnutrition et plaider en faveur de systèmes alimentaires durables et locaux qui favorisent la santé de notre nature.

FIAN International croit qu’il y a de l'espoir et tente de s’attaquer à toutes les causes profondes de la faim et de la malnutrition, qui sont souvent inaperçues. Vous pouvez devenir politiquement actif dans votre communauté pour soutenir la lutte pour le droit à l'alimentation, soutenir notre travail ou les deux en même temps!

FIAN dans le monde

Secrétariat International

Bureau de Heidelberg
Willy-Brandt-Platz 5
69115 Heidelberg
phone: +49-6221 65300 30
fax: +49-6221 6530033
www.fian.org
contact(at)fian.org 

Bureau de Genève
Maison des Associations 15
Rue des Savoises 
CH-1205 Geneva, Switzerland 
phone: +41-22 328 03 41 
fax: +41-22 328 03 42 
www.fian.org
contact(at)fian.org

Pour les groupes affiliés, veuillez contacter le Secrétariat international.

Afrique

FIAN Burkina Faso
03 BP7104
Ouaga 03 (BF)
Burkina Faso
fianburkina(at)gmail.com 
www.fian-bf.org

FIAN Ouganda
P.O BOX 24612 Kampala
Uganda
Tel: +256 785 927829
fianuganda(at)gmail.com

FIAN Zambie
Plot 100/655, Ibex Hill, off lake road
Lusaka

Amériques

FIAN Brésil

CLN 413 BL
BL Salas 219-220
Goiânia - GO, Brazil
phone: +55 61 3224-0454
www.fianbrasil.org.br/
fian(at)fianbrasil.org.br

FIAN Colombie
Carrera 10 No. 24 – 76 
Oficina 302
Bogotá, Colombia
phone: + 57 (1) 2840047 Ext. 22.    
porderechoalimentacion(at)gmail.com    
www.fiancolombia.org

FIAN Équateur
La Isla N27-24 y Jose Valentin Sector de Las Casas
Quito, Ecuador
phone: +593-22237622fax: 
+593-23 203 834
www.fianecuador.org.ec
info(at)fianecuador.org.ec

FIAN Mexique
Huatusco 39, Col. Roma Sur, 
Deleg. Cuauhtémoc, C.P.06760,
México D. F., Mexico
phone: +52 55 5211 6256
fax: +52 55 5211 6256
fian_mex(at)yahoo.com.mx

FIAN Honduras
Colonia Tepeyac Boulevard
Las Minitas Apartamentos
Vista Hermosa No. 17
Tegucigalpa, MDC Honduras
Mailing address: Apdo. Postal 5303
Tegucigalpa. A.M.d.C., Honduras
phone: +504-213 9258
fax: +504-232 6780
www.fian.hn
fian(at)fian.hn
 
FIAN Paraguay
fianparaguay@gmail.com

Asia

FIAN Inde
5/26 - A (Ground Floor)
Jangpura B
New Delhi - 110014, India
phone: +91-11 24375286/ 24371223
www.fian.in
fianindia2011(at)gmail.com

FIAN Indonésie
dian.fianindonesia(at)gmail.com 
laksmi.fianindonesia(at)gmail.com

FIAN Népal
PO Box 11363
Kathmandu, Nepal
phone: +977-1 50 11 609
fax: +977-1 55 27 834
www.fiannepal.org
info(at)fiannepal.org

FIAN Sri Lanka
tkariya32(at)yahoo.com

Europa

FIAN Autriche
Schwarzspanierstraße 15/3/1
A-1090 Wien, Austria
phone: +43-1 - 2350239-11
fax: +43-1 2350239-20
www.fian.at
office(at)fian.at

FIAN Belgique
Rue van Elewijck 35
1050 Brussel, Belgium
phone: +32-264 084 17
www.fian.be
fian(at)fian.be

FIAN Allemagne
Gottesweg 104
50939 Cologne, Germany
phone: +49-221 474 491 10
fax: +49-221 474 491 11
www.fian.de   
fian(at)fian.de
 
FIAN Norvège
Kirkegata 5
0153 Oslo, Norway
phone: +47-901 38 264
fax: +47 22 47 92 01
www.fian.no
post(at)fian.no
 
FIAN Portugal
Lisboa
geral(at)fianportugal.org
www.fianportugal.org 
 

FIAN Suède
Tegelviksgatan 40

116 41 Stockholm, Sweden

phone: +46-864 393 47 

 www.fian.se

info(at)fian.se

 
FIAN Suisse
Maison des Associations
15, Rue des Savoises
CH-1205 Geneva, Switzerland
phone: +41-22 328 0340
fax: +41-22 328 0342
www.fian-ch.org
fian(at)fian-ch.org